make-my-lemonade-wear-lemonade-do-it-yourself-diy-making-of-new

Ohlala mes petits chats ! 

Merci ! Ça semble si dérisoire et commun d’écrire merci, je voudrais inventer un mot plus puissant pour vous remercier pour l’accueil et les mots si encourageants que nous recevons de toutes parts pour cette collection Wear Lemonade ! Il y a un an, je rencontrais pour la première fois Laure, sur les précieux conseils de Patricia, une personne géniale qui officie entre ses multiples activités dans la boutique “Sacrés Coupons” à Paris.

Laure est venue me rencontrer chez moi, parce qu’à l’époque j’avais déjà cette envie de lancer des patrons de couture… Mais des « vrais », pas de la bricole comme je pouvais faire jusque-là. Et dans la vie, le plus dur c’est d’accepter que l’on ne puisse pas faire tout tout seul et que pour avancer et être légitime, c’est mieux de savoir d’associer. C’est pourquoi, je voulais travailler une vraie modéliste qui connaisse bien son sujet et j’ai donc proposé à Laure de s’occuper des patrons de couture et de leurs gradations. Comment ça se passe? Et bien je dessine les modèles, on discute ensemble de comment je voudrais que les choses tombent, quels détails et quelles finitions il est possible de faire tout en restant le plus accessible et simple possible, c’est mon cheval de bataille cela, pour ne pas effrayer les débutantes…

Et ensuite Laure, avec ses longues mains, trace, coupe et assemble des brouillons des vêtements, on fait des essayages au bureau, tout le monde met son grain de sel et on valide une toile finale. Puis, Laure la reine des patrons (son nouveau titre) modifie ses patrons papier, les scanne, les vectorise pour qu’ils deviennent les patrons de couture Wear Lemonade

En lisant vos retours, vos commentaires, vos suggestions par mail, l’idée de la collection Wear Lemonade a pointé le bout de son nez… Une collection de patrons, oui, mais aussi les vêtements finis pour celles qui n’ont pas le temps, deux mains gauches, ou les allergiques de la machine à coudre… Je crois qu’inconsciemment, je savais que cela serait la suite logique des choses: imaginer un vestiaire décalé, pratique, dans lequel on se sente jolie mais pas déguisée. Bref, une sorte de collection éphémère de vêtements indispensables qui sentent bon la citronnade.

Une fois les dessins et les fiches techniques réalisés, il a fallu rechercher des ateliers de confection, et cela n’a pas été une mince affaire car chaque mois les pièces sortent en très petites séries et cela est compliqué de trouver des usines qui acceptent de travailler sur notre projet sans nous proposer des prix délirants, au vu de nos quantités limitées. Et puis, j’ai un autre cheval de bataille, ce sont les prix, alors je me doute bien que cela n’est pas à la portée de toutes les bourses mais vous le savez déjà, nous ne sommes pas un géant espagnol ou suédois… Mais quand même, je voulais que les prix soient justes, par rapport au travail sur chaque pièce, au matériaux utilisés, et à la quantité limitée des produits. Si vous avez fouillé nos fiches produits vous avez vu que c’était du Made in France, et Made in Portugal. Alors dans un monde idéal, j’aurais aimé trouver notre fabricant de sweat shirts en France, mais je voulais que l’on fasse notre propre coupe loose, avec une large encolure, un sweat shirt «  sexy » avec une broderie bouclette que j’adore, mais en France l’offre pour travailler les sweat shirts est assez pauvre et il est rarement possible de développer sa propre coupe. 

make-my-lemonade-wear-lemonade-do-it-yourself-diy-making-of-2

Aujourd’hui, nous faisons du made in France, made in Paris même, mais si par malchance notre atelier ne pouvait plus honorer nos commandes ou bien si demain nous trouvons un atelier en Europe qui fait un super boulot dans des sublimes qualités, avec une super charte éthique, je nous réserve la possibilité d’aller faire fabriquer nos collections ailleurs en Europe.  C’est vraiment important pour moi de vous dire cela, parce que je ne suis pas particulièrement attachée au Made in France, je suis ravie lorsqu’il y a ce label aujourd’hui, mais très honnêtement, il y a deux choses pour moi qui priment avant tout, c’est la qualité du travail et des matériaux ainsi que les conditions de travail des petits mains…

Pour ce lancement, je voulais mettre à l’honneur les pièces fortes DIY qui ont été présentées sur Make My Lemonade depuis ces 3 dernières années, en version remasterisées par les doigts experts de Laure, la robe Frida, le perfecto Mona, et le tutu Ava… Les pièces sont produites dans deux déclinaisons colorées, une version classique et une version imprimée dans nos propres motifs que nous avons développés uniquement pour l’occasion.  

make-my-lemonade-wear-lemonade-do-it-yourself-diy-making-of-newin

Pour rendre tout cela possible, il nous a fallu un vrai e-shop ! Et on a eu la chance de travailler avec l’agence Colorz, qui nous a fait un petit écrin citronné. Charlotte collabore avec moi depuis plus 1 an et demi, vraiment c’est la chef des opérations au studio et elle est devenue la responsable de la vente en ligne, donc c’est elle la reine du e-shop !  Aujourd’hui, il y a encore des petits bugs d’ajustement d’images mais c’est en cours de perfectionnement. D’ailleurs à partir de la semaine prochaine, il y aura un autre module de paiement par carte bleue ( youhou!!!) et Paypal ne sera plus le seul et unique moyen d’obtenir vos commandes ! Bref, n’hésitez à nous faire parvenir vos remarques, vos avis sont vraiment importants et nous rendent meilleures ! 

On vous donne donc rendez-vous tous les mois pour une nouvelle pièce en série limitée, et quand il n’y en a plus c’est fini, mais si vous désirez très fort une pièce il faudra vous mettre à la couture !  A demain les oiseaux pour un Happy Friday !